Hello,

Voici un petit script php qui va vous permettre d’automatiser la création d’autoblogs, plus besoin de trifouiller des fichiers, ce script va faire le boulot pour vous.

Petit pré-requis : avoir les fichiers de base d’autoblog : l’index.php et le config.php
Je vous conseille de renommer ces fichiers, par exemple autoblog_index.php et autoblog_config.php

Ce script n’a pas besoin de se situer dans le même dossier que vos fichier autoblog_index.php et autoblog_config.php, mais c’est plus simple, si néanmoins vous souhaitiez le placer autre part, n’oubliez pas de modifier les champs requis lors du lancement du script.

Le script va créer un dossier pour l’autoblog, le fichier vvb.ini et en plus de cela les fichiers index.php et config.php, ces deux derniers fichiers seront (en fonction de l’option sélectionnée) soit des liens symboliques, soit des fichiers php faisant appel aux fichiers autoblog_index.php et autoblog_config.php

Le fichier vvb.ini créé est documenté (c’est plus lourd, mais, si vous comptez le modifier c’est mieux), le script ne s’occupe pas de modifier les options supplémentaires tel l’intervale de mise à jour, le nombre d’articles par page, etc

Vous pouvez donc télécharger le script de création d’autoblogs et créer plein de petits miroirs de tout ce que vous souhaitez !

Si vous trouvez un bug, avez une suggestion ou autre, les commentaires sont là pour ça.

Niveau licence : faites ce que vous voulez avec (partage, modif, …) mais citez l’auteur (c’est-à-dire moi : T0m-S) avec un petit lien vers cet article, c’est quand même plus cool, si vous ne le faites pas … un immense dinosaure venu du futur viendra manger votre famille (oui, rien que ça).

PS : je vous conseille quand même de modifier le nom de ce fichier, pour pas qu’un comique s’amuse à créer pleins de trucs sur votre serveur.
PPS : si vous souhaitez que je vous autoblog n’hésitez pas à le demander.

20 février, 2012minecraft.net is down

Si vous aussi vous jouez de temps en temps à minecraft vous avez surement aussi eu ce problème : « minecraft.net is down », ce sont les joies de la centralisation, une fois que le serveur central de minecraft plante, plus moyen de se connecter au jeu.

Enfin si, on peut toujours se connecter en offline, mais impossible de jouer en multi alors, car en offline le jeu vous attribue le pseudo « player » plutôt que votre pseudo habituel, le problème vient du fait que le serveur va vous voir arriver avec le pseudo « player » mais si un de vos compagnons de jeu vient lui aussi jouer sur le serveur alors qu’il est en offline, il s’appellera aussi « player » et donc, magie, le serveur vous déconnectera.

Tout çà est assez embêtant, ne pas pouvoir jouer car un seul serveur est down, mais il y a moyen de contourner ce problème (bha oui, si j’avais pas la solution, j’en parlerais pas).

J’ai donc fait un petit script (qui ne marche que sous Linux, désolé les windows/mac, mais il doit y avoir des équivalents pour vous sur le net) qui va vous donner la possibilité de changer votre pseudo temporairement, et donc au lieu de vous appeler « player » vous pourrez reprendre votre pseudo original.

Pour que cela marche il faut que le serveur soit en mode offline, ce qu’il fait qu’il ne vérifie pas les pseudo des joueurs sur le serveur central (utile s’il est down), le mode offline est aussi utilisé pour faire des serveurs « crackés », vu qu’il ne vérifie pas le pseudo du joueur celui-ci peut jouer avec un faux pseudo, même s’il n’a pas acheté le jeu.

Pour le mode offline il faut modifier (dans le fichier server.properties) la ligne

online-mode=true

en

online-mode=false

Bon, mon script peut donc servir de crack, mais sa fonction de base était bien de contourner le problème du serveur minecraft.net qui était down.

Le script utilise zenity pour la boite de dialogue, si vous n’avez pas zenity : installez le ou alors lancez le script en mode console grâce à l’option –c

Voici le liens vers le script pour changer votre pseudo dans minecraft.

Et voici le code source :

console="faux"
username=‘player’

## Verif du mode (console ou graphique)
if [ ! -z "$1" ]
then
        if [ "$1" != "–c" ]
                then
                        echo " "
                        echo " Syntaxe : $O [–c] "
                        echo " Pour le mode console, ajouter –c à la fin de la commande."
                        echo " "
                        exit 1
                else
                        console="vrai"
                fi
fi

if [ "$console" = "vrai" ]
then
        echo Veuillez entrer le nom que vous souhaitez utiliser :
        read username
else
                ## Vérif que zenity est installé
                which zenity > /dev/null
                if [ $? -ne 0 ]
                then
                        echo " "
                        echo " Il vous faut zenity."
                        echo " Installez le ou utilisez le mode console en tapant :"
                        echo " "
                        echo " $0 –c"
                        echo " "
                fi

                ## Vérif du display
                if [ -z "$DISPLAY" ]
                then
                        echo " "
                        echo " Pas de serveur graphique"
                        echo " Veuillez utilisez le mode console en tapant :"
                        echo " "
                        echo " $0 –c"
                        echo " "
                fi
        username=`zenity –entry –title="Choix du pseudo" –text="Veuillez entrer le pseudo que vous souhaitez utiliser"`
        java -cp /home/$USER/.minecraft/bin/minecraft.jar:/home/$USER/.minecraft/bin/lwjgl.jar:/home/$USER/.minecraft/bin/lwjgl_util.jar:/home/$USER/.minecraft/bin/jinput.jar: -Djava.library.path=/home/$USER/.minecraft/bin/natives -Xmx1024M -Xms512M net.minecraft.client.Minecraft $username
fi

Si vous avez une idée de fonction à ajouter ou une correction à apporter, vous pouvez m’en faire part dans les commentaires.

http://dev.t0m-s.be/copie/

Cette page sert à prendre un screenshot d’une page (par exemple pour être anonyme, ou si la page est bloquée dans votre pays).

Le script est encore en dev (et le design aussi), donc ca peut planter (et ca le fera surement, d’ailleurs).

Par défaut la qualité de l’image est sur 70 (au-dessus ca fait ramer un peu la génération, mais avec 70 le rapport vitesse de génération/qualité est assez bon) et le javascript est désactivé : les js peuvent tourner assez longtemps, et donc augmenter le temps de rendu, mais dans certain cas il faut l’activer (par exemple les commentaires disqus, ou autres).

Le script est encore en dev, je donnerai le code source une fois que j’aurai intégré certaines autres fonctions et que le code sera plus propre.

Si vous rencontrez des beugs n’hésitez pas à me les communiquer, si vous avez des idées/critiques/autres vous pouvez y aller aussi.

Salut à tous,

Aujourd’hui je vous livre une petite astuce pour compresser vos fichiers beaucoup plus vite sous linux, la seule condition étant d’avoir un processeur multi-coeurs.

Pour cela il suffit d’ajouter le programme pbzip2

Pour Ubuntu ou Debian :

sudo apt-get install pbzip2

Pour toutes les autres distribs je vous renvoie sur le site de pbzip2

Maintenant voyons un peu la différence de vitesse, le tout avec un processeur quadcore tournant à 2.4GHz, le fichier était du texte et pesait 802,4Mo.

Après compression le fichier ne pesait plus que 238,4Mo, mais ce qui nous intéresse vraiment c’est la vitesse de compression:

Avec bzip2 : 138 secondes (2 minutes 18 secondes)
Avec pbzip2 : 42 secondes

Ce qui fait plus de 3 fois plus rapide, un joli gain de temps.

Pour utiliser pbzip2 c’est simple, c’est presque le même que bzip2 :

pbzip2 votre_fichier

J’espère que l’astuce vous servira, n’hésitez pas à poster vos résultats dans les commentaires pour comparer.

PS : bonne année en retard 😉

Encore une petite astuce pour WordPress aujourd’hui, elle va vous permettre de placer des nouveaux boutons pour l’éditeur de texte.

Le petit désavantage de cette astuce est que les bouton ne seront utilisable qu’en mode d’édition html et qu’il ne pourront faire que des actions « simple ». Par exemple j’ai créé un balise pour rentrer du code, la balise n’est pas compliquée (mais un peu longue) et comme je m’en sers assez souvent j’ai trouvé utile de lui offrir un petit raccourci.

bouton de l'editeur de wordpress - t0m-s -

Pour créer un bouton comme ça c’est assez simple, il va juste falloir éditer un fichier.
Connectez vous à votre FTP et éditer le fichier

wp-includes/js/quicktags.js

Si vous regardez un peu le fichier, vous pourrez voir des fonctions avec les noms des boutons déjà existants.
Imaginons que vous vouliez placer votre nouveau bouton après celui nommé « code », pour cela vous allez devoir chercher la ligne

new edButton("ed_code"

Vous tomberez donc sur le code du bouton « code », qui ressemble à cela

edButtons[edButtons.length] =
new edButton("ed_code"
,"code"
,"<code>"
,"</code>"
,"c");

Bon c’est bien on a trouvé les lignes qu’il nous fallait, on va les éditer pour qu’elles fassent ce qu’on a envie, exemple avec les balises <pre> et </pre>, qui permet d’interpréter le texte qui est écrit entre tel quel (je sais qu’elle se trouve déjà dans l’éditeur visuel, mais je n’avais pas d’autres idées 😉 ).

edButtons[edButtons.length] = //On ne touche pas à ça
new edButton("ed_pre" //Ça va être le nom de votre balise
,"pre" //Ici c'est ce qui s'affiche sur le bouton
,"
<pre>"
//Ici c'est la balise d'ouverture
,"</pre>
"
//Ici, vous l'aurez deviné, la balise de fermeture
,"/pre"); //Ici c'est le texte qui s'affiche sur le bouton tant que vous n'avez pas fermé la balise

Voilà, il ne reste plus qu’à éditer ça avec vos propres paramètres et vous aurez un joli petit bouton qui vous facilitera bien la vie.

N’hésitez pas à commenter si vous avez quelque chose à ajouter